Le Salon des Vivant·e·x·s – les voix du sensible/ 2021
Womanhouse 2021, Manoir de la Ville de Martigny

MC_salon_Annik-Wetter_light2.jpg

Photo ©Annik Wetter

Pour l’exposition Womanhouse, Maëlle Cornut propose un Salon des Vivant·e·x·s réalisé spécialement pour le Manoir de Martigny. Une installation composée de représentants des divers règnes (plantes, bactéries,…), d’éléments de l’environnement (terre, air et eau) et d’une projection vidéo. La vidéo projetée contient des séquences comprenant diverses voix retranscrites de manière visuelle. Ces voix du futur, humaines et autres qu’humaines, nous parlent de leur vécu tandis que des voix du passé aux préoccupations similaires se rappellent à notre mémoire. Elles nous suggèrent de faire monde commun et parlent d’alliances possibles.

La polyphonie visuelle ainsi créée par la mise en présence de ces diverses langues, rappelle que l’existence de l’humain est interreliée avec les autres vivants et avec l’environnement.

La question de la voix, sujet majeur pour nombre de discours féministes, ouvre par extension la possibilité de disposer d’une voix et donc d’obtenir des droits, de les discuter et de les défendre. L’émergence de ces voix devient alors une proposition à prendre des décisions en présence de celles et ceux qui en porteront les conséquences, comme le propose Isabelle Stengers.

Certaines séquences présentes dans la vidéo on été réalisées grâce à la Bourse de recherche et de développement du Canton du Valais pour l'année 2021, je les en remercie chaleureusement.